I 

La rue de l'abrevoir suivait le cour de l'Eurin, ancien fossé du château (puis maison seigneuriale) de la commune, ce qui devait en faire un abreuvoir pour les animaux des fermes voisines.  Le fossé de la commune a été remplacé par un aqueduc.

 

Vers 1900, la rue est encore en limite de la Place de la République, l'Eurin n'est déjà plus visible...

 

... puis un ilôt de maisons complémentaire viendra refermer la rue.

Vers la rue de l'Abbaye.

Vers la rue Lamendin. A droite, au niveau du parking, se trouvait le coron Debonte.

Certaines maisons héninoises portent encore les stigmates des tirs des armes automatiques des combats aériens de la guerre 14-18.

Depuis la rue de l'asile.

Sources Bibliographiques:

Jean Louis Delelis, HENIN-LIETARD,  ses rues, ses cités, ses lieux dits , société historique Hénin-Carvin édité le 16 octobre 1969.

Crédit photographique :

1 à 6)  Patrick BOUQUET, collection personnelle.


I